Rechercher dans ce blog

vendredi 19 mars 2021

Le Roman de Jim de Pierric Bailly

Éditions P.O.L
★★★★★

Je parle mal des livres que j'ai adorés et des personnages avec lesquels j'ai vécu quelques jours et que j'ai quittés avec une immense peine parce que je m'y étais vraiment attachée. Ou bien, peut-être est-ce simplement que je ne veux pas… je préfère garder pour moi Aymeric, le narrateur, et ses mots simples, sensibles et doux, sa vie banale d'homme banal qui traverse l'existence en se prenant des coups et en collectionnant les échecs. Aymeric a rencontré Florence : il avait 25 ans, elle 40. Elle était seule et enceinte. Pas de père, avait-elle dit. Jim est né, Aymeric s'est occupé de lui, l'a aimé comme un fou, a joué au foot avec le gamin, lui a fait découvrir les combes du Haut-Jura. C'est joli autour de Saint-Claude. Ils ont cueilli des framboises sauvages et des fraises des bois. Ils sont montés jusqu'au Crêt au Merle, ont fabriqué des flèches avec des branches de noisetier. Il est sympa Aymeric, il donne. On verra bien après. Le temps a passé, il s'est attaché. Il a cru que ce serait pour toujours… jusqu'au jour où on lui a gentiment montré la porte de sortie.

Que vous dire d'autre sinon que ce texte est une splendeur : parce qu'il est pétri d'humanité, d'amour, de sincérité… Parce qu'il est tendre et vrai. Il m'a fendu le coeur et fait pleurer comme une gamine. Pas de mélo à l'eau de rose là-dedans. Non, de la vie et c'est tout.

Et c'est bien.

Et c'est beau.







 

2 commentaires:

  1. je vais te voler le plaisir de m'attacher à ces personnages que j'aime déjà grâce à toi. Merci pour ce beau billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous partagerons désormais Aymeric!
      Merci Luocine pour tes commentaires toujours aussi gentils...

      Supprimer